Deviens un héros par l’initiation

Tout d’abord, pourquoi devenir un héros ?

Pour s’engager dans une quête, sortir du quotidien monotone, donner un sens à ce que nous faisons, ne plus être un pion parmi tant d’autres et être une sorte d’humain robotisé et programmé à faire sans broncher ce que la société de consommation lui demande.

Qu’est-ce qu’un héros ?

Le héros, que ce soit dans sa représentation antique ou moderne, apparaît comme étant un être agissant au service de ses idéaux dans le but de réaliser une quête personnelle. Dans les récits, il est en quelque sorte l’ensemble des valeurs de justice cristallisé dans les actes héroïques du personnage.

Ainsi, ce qui fait la particularité du héros n’est non pas la grandeur de ses actes, mais sa capacité d’être en conformité avec lui-même, avec son socle de valeurs. Ce sont le plus souvent les choix qui forgent le héros plus que ses actes. Ces choix renvoient en général à deux valeurs bien distinctes qui représentent l’enjeu de la quête du héros ; une décision renvoie à l’état du héros avant l’entreprise de sa quête, aux gens du commun, et souvent, cette décision pourrait paraître comme la plus évidente, car tout dans l’environnement du personnage semble le pousser à ce choix.

Et l’autre, le choix le plus difficile, est la cristallisation de l’acte héroïque. Si le personnage choisit le premier, il échoue dans sa quête, ou plutôt, rien ne le distingue du commun des mortels. Mais s’il choisit le deuxième, il manifeste l’héroïsme et sa capacité d’agir selon ses valeurs malgré toutes les contraintes de l’environnement.

Si nous prenons l’histoire du célèbre héros grecque, Thésée, le tueur du Minotaure. Nous voyons que ce qui relève de son héroïsme vient d’abord de sa ténacité à se conformer à son socle de valeurs avant ses actes spectaculaires.

Faisons un bref rappel de l’histoire de Thésée ; il passa son enfance à Trézène sous la responsabilité de son grand-père, car Égée, son père, voulant le protéger, n’a pas voulu l’emmener avec lui à Athènes par crainte de ses neveux, les Pallantines. Mais, avant de partir, Égée dissimula des sandales et une épée sous un rocher. Thésée devait les récupérer et partir alors à la recherche de son père. À l’âge de 16 ans, Thésée décida de se rendre à Athènes pour se faire reconnaître de son père Égée. Thésée fit un voyage périlleux, débarrassant la route de ses bandits et de ses monstres, dont Sciron, Sinis et Procustes, qui subirent chacun le supplice et la mort qu’ils avaient infligés aux autres…

Si nous lisons Plutarque, philosophe grec, à propos de Thésée, nous voyons que ce qui motiva la quête de celui-ci est la volonté de se conformer, d’imiter au plus près les valeurs et les actes d’Héraclès, autre héros grec : « Thésée, admirant l’héroïsme d’Héraclès, rêvait la nuit de ses actions et, pendant le jour, poussé par l’émulation, il s’exaltait à la pensée de les égaler. »

« C’est pourquoi Plutarque insiste sur ses qualités morales : Thésée « parvenu à l’adolescence, laissa voir une grandeur d’âme inébranlable, accompagnée d’intelligence et de sagesse. » […] « C’est dans de telles dispositions de cœur et d’esprit qu’il se mit en route, résolu à ne faire de tort à personne , mais à se défendre contre ceux qui prendraient l’initiative de la violence. » » [1]

Nous voyons que c’est la détermination de Thésée et la certitude qu’il porte envers ses valeurs qui le mènent à devenir un héros. Il lutte, coûte que coûte, pour maintenir ses actes en conformité avec le modèle de valeurs qu’il a choisi. Dans sa pérégrination, tous les événements les plus banals qui soient deviennent un moyen pour lui de se rapprocher de son idéal : Héraclès.

Il est à noter que ce choix, ne vient cependant pas d’une réflexion logique, mais procède d’un penchant naturel du cœur, d’un amour préexistant, mais nous reviendrons plus tard sur ce point…

Dans une vision contemporaine, si on prend l’archétype du héros qu’est Superman, on le voit au fil de son histoire être constamment balancé entre le choix de ses deux origines : une origine humaine, de par le fait d’avoir grandi auprès des êtres humains et de devenir un homme ordinaire.

Ou son origine biologique, qui est extra-terrestre et qui le pousse à être le sauveur de l’humanité. Sa caractéristique de héros n’est donc pas dans ses capacités surhumaines, mais plutôt dans ses choix et sa capacité à prendre toujours celui de la justice.

Nous pourrions ainsi définir que ce qui motive le héros est sa volonté de se conformer à un « moi-idéal », à un être complet et parfait. Pour ce faire, le personnage doit s’armer d’un grand nombre de qualités. Elles sont l’examen de conscience, un éveil constant sur sa personne qui lui permettra de toujours prendre le bon choix, une conviction inébranlable, la perte de la considération du regard d’autrui dans ses choix, etc…

Il est intéressant de noter que toutes ces qualités sont comme les premiers outils dont la personne doit s’armer pour entreprendre la quête de l’héroïsme. Sans ces outils, il sera incapable de tendre vers ce « moi-idéale », ou plutôt cela restera confiné à une envie et ne se réalisera pas par les actes. Car bien que l’héroïsme se définisse d’abord par des choix, il doit se manifester par des actes afin d’être apparent et effectif.

Quel est le rôle de l’initiation ?

L’initiation va donner des techniques concrètes et des exercices à l’individu afin qu’il s’habille des qualités précitées, et ce de manière permanente. Ces techniques vont lui apprendre à effectuer un examen de conscience continuel, à ne plus prendre en considération le regard d’autrui. Il va pouvoir ainsi, à tous moments, faire le choix de la justice.

En conclusion, le héros ne se caractérise pas par la grandeur de ses actes, mais par le lien entre ses valeurs et la mise en pratique de celles-ci. Ou plutôt, dans le maintien de l’accomplissement de ses actes en conformité avec ses convictions. Ainsi le véritable héros serait celui qui pose chaque acte quotidien selon ses propres convictions sans que ceux-ci ne soient influencés par le regard ou le jugement d’autrui.

Comment devenir soi-même un héros ?

Comme nous venons de le dire, il faut s’habiller des qualités primordiales. Et ensuite, réunir en nous-mêmes les différentes conditions. Si nous nous référons à Thésée, la première condition est celle du modèle, du socle de valeurs. Il s’agit de partir en quête d’un idéal de soi-même qui est souvent cristallisé dans une ou plusieurs personnes modèles. Il s’agira alors ensuite de se conformer au mieux à ce modèle dans chaque acte que nous allons poser tout au court de la journée. L’effort sera de produire un mimétisme, une émulation du modèle. Cela entraînera alors un conflit entre deux natures ; celle que nous sommes contre celle que nous voulons être. Cela demandera un effort et surtout une foi inébranlable en ce que nous voulons devenir.

Une question logique à se poser à présent est celle du choix du ou des modèles, comment le choisir et pourquoi ? Question que nous aborderons dans un prochain article.


[1] Article : Les aventures de Thésée lors de son voyage de Trézène à Athènes. Transfiguration d’un jeune aventurier en héros national, Geneviève Cornet.

Emmanuel A.
Infirmier - Diplômé en psychologie et sciences de l’éducation à l’université de Liège. Auteur spécialisé dans les domaines de la science, de la psychologie, et de la spiritualité.

Articles liés.

Le secret de la vie quotidienne

La plus grande calamité de l'Homme est qu'il considère sa vie et son apparition dans cet Univers comme quelque chose de banal et d'ordinaire... Ainsi,...

Vraie beauté et faux brillant

La véritable beauté demande un certain raffinement aux observateurs, elle ne s’offre pas à tous. Elle n’est pas vulgaire, bien que le vulgaire puisse s’embellir par elle.

Changer notre vision du monde

Le sujet de la perception visuelle montre assez bien que l’environnement qui nous entoure, que nous considérons généralement comme la réalité...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site de l'association (loi de 1901) Lumière & Cheminement, dont le but est la diffusion des enseignements de la Tariqa Karkariya par ses disciples européens. Cette diffusion se fait notamment à travers la publication d'articles, ouvrages, vidéos et par l'organisation d'évènements et rencontres. Forts de leur apprentissage auprès du maître éducateur marocain, le Shaykh Mohamed Faouzi Al Karkari, ces disciples organisent à travers cette structure leurs différentes activités dont ce site se veut être la vitrine.