Le mystère des lettres : le Alif et le Ba (Ab – Père)

« Chaque fois que nous parlons du Point, nous entendons par lui le mystère de l’essence très sainte, nommé unité de la contemplation (wahdatu-sh-shuhud) ; chaque fois que nous parlons du Alif, nous entendons par lui l’Unique qui est Seul (wahid al-wujud) l’essence seigneuriale ; et, chaque fois que nous parlons du Ba, nous entendons par lui la manifestation ultime, appelée l’Esprit Suprême ; ensuite, le reste des lettres, les mots seuls, puis le discours en général, viennent à leurs rangs respectifs. Mais les premières lettres de l’alphabet, en raison de leur primauté sur les autres, forment le pivot de ce livre. « Les devanciers sont les devanciers, ce sont eux les rapprochés. » [1] Ces lettres sont le Alif et le Ba et elles occupent dans l’alphabet la place de la basmala dans le Coran, car elles font ensemble « Ab », c’est-à-dire un des noms divins. Par ce nom, Jésus s’adressait à son Seigneur et l’utilisa lorsqu’il dit : « En vérité, je retourne auprès de mon Père et de votre Père (ila abi wa abikum) », c’est-à-dire auprès de mon Seigneur et de votre Seigneur (ila rabbi wa rabbikum).

Et maintenant, si tu comprends que ces deux lettres ont un sens que tu ne connaissais pas, ne sois pas étonné de ce que nous dirons du Point et du reste des lettres.

Le Point était en l’état de trésor caché avant sa propre manifestation comme Alif, et les lettres étaient éteintes en son fond mystérieux jusqu’à ce qu’il manifestât l’intérieur extérieurement, révélant ce qui avait été voilé en revêtant les diverses formes des lettres visibles ; mais si tu saisis cette vérité, tu ne trouveras rien d’autre que l’encre elle-même, analogue au Point. » [2]

Ces quelques lignes concernant les lettres Alif, Ba et le nom divin que donne leur réunion « Ab », nous prouvent à quel point les secrets ésotériques doivent parfois rester bien gardés lorsqu’ils ne peuvent être bien expliqués. Il en faut peu pour que les masses de croyants utilisent des bribes d’informations ésotériques pour les dresser en dogme, en credo rempli d’incompréhensions et d’imperfections. C’est pourquoi le Coran réfuta la croyance en la paternité divine par rapport à l’humanité (et autres créatures) « lam yalid wa lam yulad [3] – Il n’a pas engendré et n’a pas été engendré ». La véritable compréhension du nom « Ab » revient donc à la compréhension de la seigneurie (rububiya) et celle de la servitude (‘ubudiya).

La croyance établie pour toute la communauté des croyants doit toujours être préservée et réunie avec les secrets ésotériques. Il est erroné de croire que le Prophète – prière et salut d’Allah sur lui – n’aurait pas réuni l’ensemble des indications ésotériques dans ses paroles traitant de la croyance, en plus d’apporter le véritable credo pour sa communauté. Le cheminant prend donc soin d’apprendre les règles de croyance basiques et d’en faire son garde-fou. Lorsque les compréhensions spirituelles brûleront à l’intérieur de lui et qu’il ne saura plus comment cerner l’ensemble des effluves de la connaissance divine, il reviendra à la croyance sunnite, et il saura alors parfaitement ranger ses différentes ouvertures spirituelles derrière ce qu’il sied d’attribuer à Allah le Très-haut et ce qu’il ne sied point à Sa Grandeur.


[1] Sourate al-Waqi‘ah – versets 10 et 11.
[2] Shaykh Ahmad al-‘Alaoui – Al-unmudhaj Al-farid – trad.Martin Lings.
[3] Sourate Al-Ikhlas – Verset 3.

Louis M.
Spécialisé dans l'étude des Textes sacrés et autres Textes du corpus soufi. Membre fondateur et enseignant-accompagnateur à Lumière & Cheminement.

Articles liés.

Les trois types de ténèbres

Dans la première partie nous avions détaillé la parole du Shaykh soufi, Ahmad Zarrouq – qu’Allah l’agrée – concernant les Lumières qui sont de trois types. Voyons maintenant comment nous pouvons comprendre sa parole concernant les trois types de ténèbres...

Les trois types de flux de Lumière et de ténèbres (première partie)

À travers cet article, nous allons développer la parole d’un grand maître soufi, afin de retrouver dans l’unique Lumière habituelle, trois types de Lumière...

Commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici